L’Enfer de la Bibliothèque Nationale de France

Lieu mythique et convoité, objet de curiosités et de fantasmes, l’Enfer est un « endroit fermé d’une bibliothèque où l’on tient les livres dont on pense que la lecture est dangereuse » – d’après le Grand dictionnaire universel du XIXe siècle (1870) de Pierre Larousse. De sa naissance dans les années 1830, l’Enfer était une pièce où l’on cadenassait les imprimés jugés licencieux et pornographiques – autrement dit « contraires aux bonnes mœurs ». Ces ouvrages, principalement à caractère érotique, étaient conservés dans une section distincte du reste de la bibliothèque, une réserve interdite au public dont l’accès restreint se faisait sur recommandation.

Hérésies, blasphèmes et obscénités, les romans libertins issus d’éditions clandestines célèbrent l’érotisme et le sexe malgré la censure. L’Index Librorum Prohibitorum, catalogue des livres défendus à l’initiative des catholiques romains, recense les ouvrages pernicieux et immoraux condamnés à être interdits à la lecture. C’est d’ailleurs à lui qu’on doit l’expression « être mis à l’Index » qui signifie être exclus. Il est considéré aujourd’hui plus comme un guide morale qu’une prohibition. Depuis, beaucoup d’ouvrages ont été détruits, d’autres ont survécus et ont été mis de côté dans ces réserves ou au sein de cabinet de curiosités.

Aujourd’hui, on vous propose de pénétrer dans l’Enfer de la Bibliothèque Nationale de France avec la célèbre œuvre du marquis de Sade Les Cent Vingt Journées de Sodome, les Mémoires de Fanny Hill de John Cleland, mais aussi Le Roman de Violette d’Alexandre Dumas, L’école des biches d’Ernest Baroche et bien d’autres encore, pour vous satisfaire.

 

          

 

Très bonne lecture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s