Un livre selon sa couverture #2

L’adage populaire voudrait qu’on ne juge pas un livre à sa couverture. Vraiment ? La couverture est pourtant un élément déterminant du choix qui nous mène vers la lecture d’un ouvrage. Nous avons donc décidé de régulièrement partager nos couvertures « coups de cœur ».

mingusMingus, de Keto Von Waber aux Editions du Rouergue 

La première de couverture : Comme vous l’avez-vu dans le premier billet d’Un livre selon sa couverture, j’aime bien les couvertures dessinées (la semaine prochaine, on change de style, c’est promis). J’aime beaucoup le traitement de la couleur, avec une illustration en camaïeu de bleu et le titre dans un cartouche vert. Le contraste entre les personnages et la ville est intéressant : la ville est très homogène et calme, tandis que les personnages, à l’allure surprenante, semblent fuir (un homme lion ce n’est pas banal !)

La dernière de couverture / Description de l’éditeur : « Dans un monde futuriste irradié, les animaux et le désir sont bannis, et l’on ne parvient plus à faire d’enfants, sauf par clonage. Mingus, un être mi-homme, mi-lion, a tué par accident son créateur, un scientifique célèbre, et enlevé dans sa fuite une jeune fille issue de l’aristocratie, dont il est amoureux.  Pour elle, il va s’attaquer au pouvoir du tyran, un Président cloné… Conte dystopique, mélange de La Belle et la Bête et Dune, Mingus est le premier roman pour la jeunesse d’un auteur de littérature générale publié chez Jacqueline Chambon. »

Nous avons un personnage atypique en fuite, une révolte contre le pouvoir en place et une histoire d’amour : ces ingrédients nous ont donné de gros best-sellers de la littérature pour ado au cours de ces dernières années (Hunger Games et Divergente par exemple). Je trouve ce programme plutôt alléchant ! En plus des références citées par l’éditeur, ce descriptif me fait également penser au livre Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques de Philip K. Dick (le livre qui a inspiré le film Blade Runner), car les deux histoires prennent place dans un futur ravagé par le nucléaire et le règne animal tient une place prépondérante dans le récit.

Et vous, cette couverture vous fait-elle craquer ? Quelles sont les couvertures qui vous donnent envie de dévorer un livre ?

2 réflexions sur “Un livre selon sa couverture #2

  1. Celui-ci m’intéresse un peu moins que le précédent, mais la couverture est certainement intrigante. La description m’a immédiatement fait penser à /les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques/ également !

    J'aime

  2. Les grands esprits se rencontrent 😉 Je trouve aussi cette couverture très intrigante. C’est intéressant de voir que les personnages courent en ligne droite au dessus de la ville, alors que la ville, elle, a une composition labyrinthique. Cela renforce encore le contraste, que je pointe dans l’article, entre ces deux éléments.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s