Un livre selon sa couverture #6

L’adage populaire voudrait qu’on ne juge pas un livre à sa couverture. Vraiment ? La couverture est pourtant un élément déterminant du choix qui nous mène vers la lecture d’un ouvrage. Nous avons donc décidé de régulièrement partager nos couvertures « coups de cœur ».

Contrecoups_hdContrecoups de Nathan Filer

Image de couverture :

J’aime beaucoup le traitement graphique de cette couverture, avec cet arbre en contre-jour photographié en contre-plongée (coïncidence ? Vu le titre, j’en doute fort !). La composition dégage quelque chose d’assez mélancolique et un poil inquiétant. C’est pour ces raisons que j’ai eu envie d’aller plus loin et de lire la description de l’éditeur.

Description de l’éditeur :

 » Je vais vous raconter ce qui s’était passé, parce que ce sera l’occasion de vous présenter mon frère. Il s’appelle Simon. Je pense que vous allez l’aimer. Vraiment. Mais d’ici quelques pages il sera mort. Et, après ça, il n’a plus jamais été le même.  » Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu’il entend partout, tout le temps… Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui  » ressemble à un serpent « . Pour comprendre son passé et s’en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l’enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents ; l’adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana ; la lente descente dans la folie, l’internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l’hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l’ennui abyssal… Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde. Bouleversant, tourmenté, souvent drôle, Contrecoups est un roman tendre et courageux, porté par une voix absolument unique.

La schizophrénie est un sujet que je trouve très intéressant et cette description retient mon attention. Des livres comme Tendre est la nuit de Fitzgerald ou Demain j’étais folle – Un voyage en schizophrénie de Arnhild Lauveng m’ont captivée et bouleversée et, à lire la description de Contrecoups, je pense que cet ouvrage aborde cette maladie sous un angle encore différent. Je pense que ce titre va bientôt rejoindre mon ePAL !

Si vous êtes à la recherche de bon plan pour vos lectures d’été, ce livre fait partie d’une opération « 3 eBooks Michel Lafon pour le prix de 2 » sur une sélection de 30 titres. Il y a des ebooks très tentants dans cette sélection, jetez-y un coups d’œil 😉

Et vous, cette couverture vous fait-elle craquer ? Quelles sont les couvertures qui vous donnent envie de dévorer un livre ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s