Cecilia Samartin : l’interview de Bookeenstore

Cecilia-Samartin-Portrait-1---(c)-A.T.-Mesina-creditCecilia Samartin est née en 1961 à La Havane, pendant la révolution cubaine. Ses parents se réfugient aux Etats-Unis alors qu’elle est encore bébé. Elle grandit à Los Angeles, où elle étudie la psychologie avant de devenir thérapeute, œuvrant principalement auprès de la communauté latino.

Nous sommes très heureux de la recevoir sur Bookeenstore pour parler de son dernier roman paru en France Nora ou le paradis perdu (qui est en fait le premier roman de l’auteur enfin disponible en français), ses projets et ses lectures.

Bonjour Cecilia !

nora-sammartinMerci de prendre le temps de répondre à nos questions ! Vous avez récemment publié Nora ou le paradis perdu aux éditions de l’Archipel. Pouvez-vous nous présenter ce roman en quelques mots ?

Nora ou le paradis perdu raconte l’histoire de Nora et d’Alicia, deux cousines qui ont grandi côte à côte comme des sœurs dans le Cuba d’avant la révolution. Elles ont les mêmes rêves et les mêmes attentes que n’importe quelles petites filles à travers le monde, mais la révolution Cubaine va amener un tournant définitif à leurs vies car Nora va devoir quitter Cuba et laisser Alicia derrière elle. Leur amitié reste vivace et, grâce à la correspondance qu’elles entretiennent et à l’amour et la dévotion qui les lient, elles continuent de se soutenir dans les moments les plus difficiles de leurs vies.

Nora ou le paradis perdu est votre premier roman, mais vous êtes déjà connue en France pour vos autres livres, dont Le don d’Anna qui est votre plus grand succès dans notre pays. Les personnages d’Anna, de Jamilet (le personnage principal de La belle imparfaite) et de Nora partagent une même expérience : elles ont toutes connu l’exil en quittant l’Amérique du Sud pour les USA. Comment en êtes-vous venue à écrire ces destins de femmes ? Comme Nora, vous avez été dans l’obligation de quitter Cuba dans votre enfance. Partagez-vous un lien spécial avec ce personnage ?le don d'Anna Cecilia Samartin

Oui, je me sens très proche de Nora, mais également d’Anna et de Jamilet. J’ai quitté Cuba très jeune et je suis depuis attirée par ces destins qui ressemblent au mien. C’est également la raison pour laquelle je suis devenue psychologue et que j’ai décidé de travailler avec les communautés issues de l’immigration aux Etats Unis. Je voulais les aider dans leur processus d’adaptation, mais je souhaitais également acquérir une meilleure compréhension de moi-même. C’était une façon pour moi d’explorer la question suivante : que serait devenue ma vie si je n’avais pas quitté Cuba ?

Nora ou le paradis perdu est très intense et on sent que vous avez donné beaucoup de vous-même dans l’écriture de ce livre. Vos personnages s’inspirent-ils de gens que vous connaissez ?

La plupart des personnages de ce roman s’inspirent de gens de ma famille et d’amis proches. Bien qu’il s’agisse d’une œuvre de fiction, tous les événements que traversent les personnages sont issus de faits réels. De bien des façons, ce livre est un hommage à ces personnes.

Juste entre nous, pouvez-vous nous dire si vous êtes en train de travailler sur un nouveau livre ? Et si oui, pouvez-vous nous en parler ?

Je peux en parler sans problème ! Je travaille actuellement sur un nouveau roman qui se passe également à Cuba, mais de nos jours cette fois. C’est l’histoire d’une famille aux prises avec les changements de la société Cubaine et de la nouvelle relation du pays avec les Etats-Unis. J’explore, entre autres choses, comment l’amour et la dévotion familiale sont des sources d’inspiration de l’héroïsme le plus pur.

jane eyre Charlotte brontëQuel est votre livre favori ? Pouvez-vous nous en parler ?

C’est toujours très compliqué pour moi de répondre à cette question car je n’ai pas un seul livre préféré. Cependant, si je devais absolument en choisir un, ce serait surement Jane Eyre de Charlotte Brontë. Je l’ai lu pour la première fois lorsque j’avais quinze ans (et je l’ai relu bien des fois depuis) et je suis tout de suite tombée amoureuse du personnage de Jane. C’est une personne intègre à la force silencieuse. Elle est humble, mais elle a cependant l’ambition et le courage de se prendre en main et de devenir la personne qu’elle veut être à une époque où les femmes n’avaient que peu de perspectives et de choix possibles. J’ai toujours aspiré à devenir comme elle.

Vous pouvez retrouver l’auteur sur son site ! http://www.ceciliasamartin.com/

Si vous voulez en savoir plus sur Nora ou le paradis perdu découvrez une interview vidéo de l’auteur sous-titrée en français.ebooks cecilia samartin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s