#Bookeencafe fantasy : Découvrez Manon Fargetton !

Le mercredi 16 novembre, Bookeenstore vous invite à un Bookeen café exceptionnel sur le thème de la littérature fantasy et fantastique ! Au programme : participez à un tête à tête avec des auteurs de fantasy, échangez avec des lecteurs passionnés, venez tester nos liseuses et répondez à un quiz pour tenter de gagner un Cybook Muse FrontLight !

Découvrez dès à présent Manon Fargetton, auteure invitée du Bookeen café et lauréate du prix Imaginales du roman francophone 2016 pour son roman L’Héritage des Rois-Passeurs !

fargetton-rondInterview de Manon Fargetton

Bonjour Manon, peux-tu nous parler de ton nouveau roman, Les illusions de Sav-Loar ?

Bonjour !

Les illusions de Sav-Loar est une nouvelle histoire dans l’univers de L’Héritage des Rois-Passeurs – pas une suite, en revanche, puisque bien qu’il existe des ponts entre les deux livres et que l’on recroise des protagonistes de l’Héritage, ces romans sont indépendants, ils peuvent se lire dans n’importe quel ordre.

Nous retrouvons donc le royaume d’Ombre, mais au lieu de se placer du côté officiel du pouvoir, nous plongeons dans le cœur clandestin de la magie : celui des femmes dotées du don qui sont traquées et n’ont pas le droit de pratiquer leur Art. Elles n’ont de chance de survie que si elles parviennent à rejoindre la ville des magiciennes, la légendaire Sav-Loar, dissimulée au plus profond de la forêt des Songes. Lorsque les pouvoirs de la jeune Bleue se révèlent, elle se trouve bien loin de là, esclave d’un seigneur du désert tout puissant. Certains de ses compagnons de captivité vont risquer leur vie avec elle dans une fuite désespérée à travers montagnes et océans, précipitant leur monde sans le savoir vers une guerre inéluctable…

Qu’affectionnes-tu particulièrement dans l’écriture de romans de fantasy ?

savloar fargettonJ’adore inventer tout un monde et le préciser peu à peu afin qu’il soit crédible. Cette phase d’ « architecture » est toujours un plaisir et, au cours de l’écriture, je ne cesse de creuser mon univers en traquant la moindre faille, la moindre incohérence, jusqu’à ce que j’ai l’impression qu’il existe réellement quelque part.

L’idée de magie – et de systèmes de magie particuliers – est aussi fascinante. Elle peut aller de dons d’ordre druidique ou chamanique jusqu’aux baguettes magiques, en passant par tout un éventail de pouvoirs. Qu’ils soient liés à la nature ou à des objets, ce qui m’intéresse est de comprendre ce que mes personnages vont en faire, au service de qui ou de quoi vont-ils utiliser leurs dons, et comment ceux-ci peuvent-t-ils bouleverser la situation d’une famille, d’une ville, d’un pays, d’un monde…

Évidemment, ça engendre la création d’une géo-politique propre à mon histoire, ce qui est, je l’avoue, assez jouissif à imaginer !

Et puis chaque fois que j’entame un roman de fantasy – je n’écris pas que ça – je retrouve avec plaisir des personnages dépouillés de cette gangue de technologie qui nous enserre et dont nous avons (ou dont j’ai, en tout cas!) beaucoup de mal à m’éloigner. Replonger dans ces mondes imaginaires m’aide à revenir à l’essence de l’humain.

Quels sont pour toi les ingrédients indispensables d’un bon roman de fantasy ?

heritage des rois passeurs fargettonMagie, complots, baston, des hommes et des femmes forcés d’écrire leur propre destin, un monde familier mais « autre », des émotions puissantes, des enjeux de vie ou de mort (même s’il y a de merveilleux contre-exemples !), et, élément qui m’est très personnel, des femmes qui n’ont pas besoin d’être sauvées, ou qui découvre qu’elles n’en ont pas besoin.

Mais ce sont pour moi les ingrédients de tout roman que j’aurais envie d’écrire, pas seulement ceux de fantasy. La magie peut prendre des formes multiples – la poésie, pour moi, est une forme de magie, de même que la musique, ou que certaines rencontres… Il en est de même pour tout ce que je viens d’énumérer.

Quels sont les livres et auteurs qui t’inspirent en tant qu’auteure et te passionnent en tant que lectrice ?

Mes lectures sont très variées, en littérature jeunesse ou adulte, genre de l’imaginaire ou non, romans noirs, littérature générale, essais, théâtre, BD… Je ne me mets aucune barrière. Je suis persuadée qu’on tombe au bon moment sur le texte dont on a besoin. Au cours des années, de nombreux auteurs m’ont accompagnée, de Claude Ponti à Graham Joyce, en passant – en vrac – par Zelazny, Henri Bauchau, Merleau-Ponty, Feist, David Gemmell, Laurent Mauvinier, JK Rowling, Philip Pullman, Racine, Sylvie Germain, Nancy Huston, Léo, Daniel Pennac, Brecht (en particulier sa réécriture d’Antigone pour le théâtre), Patrick RothfussC’est cet éclectisme, je pense, qui a formé l’auteure que je suis aujourd’hui.

delugeQuel est ton livre préféré ? Peux-tu nous le présenter et nous dire pourquoi il est aussi spécial à tes yeux ?

Waou… Un seul livre… Il est presque impossible de répondre à cette question, et la réponse varie forcément suivant le moment où on la pose. Alors je vais choisir un point fixe, un de ces romans que je ne me lasse pas de relire et qui m’accompagne depuis une dizaine d’années : Déluge, d’Henri Bauchau. C’est un texte sublime sur l’acte créatif, son aspect dévorant, insatiable, et sur les « accoucheurs », ceux qui aident à ce que l’œuvre naisse. C’est un texte sur la folie, les rapports humains, les rencontres qui bousculent une vie. C’est un texte sur les oiseaux qui volent au dessus du port. C’est un texte à l’écriture d’une justesse incroyable, comme tous ceux de cet auteur.

———————————————–

Cette interview vous a donné l’envie d’en savoir plus sur Manon Fargetton ? Venez échanger avec elle en tête à tête au Bookeen café !

SMO-linktominisite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s