#Bookeencafe fantasy : Découvrez Estelle Faye !

Le mercredi 16 novembre, Bookeenstore vous invite à un Bookeen café exceptionnel sur le thème de la littérature fantasy et fantastique ! Au programme : participez à un tête à tête avec des auteurs de fantasy, échangez avec des lecteurs passionnés, venez tester nos liseuses et répondez à un quiz pour tenter de gagner un Cybook Muse FrontLight !

Découvrez dès à présent Estelle Faye, lauréate du prix Imaginales 2016 catégorie nouvelle et auteure de la série La voie des Oracles aux éditions Scrineo et d’Un éclat de givre aux Moutons électriques. faye200x200

Interview d’Estelle Faye

Bonjour Estelle,

Peux-tu nous parler de ta série, La voie des Oracles ?

la voix des oracles 1La Voie des Oracles est une série de fantasy historique qui se déroule à la fin de l’Empire Romain, dans une époque plutôt troublée donc. On suit Thya, seize ans, la fille du général Gnaeus Sertor, mais surtout la dernière héritière des puissants Oracles étrusques.

Thya a des visions de l’avenir. Quelques siècles plus tôt, ce don aurait fait d’elle une des personnes les plus importantes de l’Empire. Mais désormais Rome est chrétienne, les oracles sont pourchassés. Pour sa sécurité, Gnaeus Sertor élève sa fille en recluse, dans une villa au fin fond des forêts d’Aquitaine. Thya est très proche de son père, c’est le seul qui sache son secret. Elle ne connaît du monde que ce que son père, et ses précepteurs ,lui ont appris.

Mais un jour, son père est victime d’un attentat. Pour le sauver, Thya va s’échapper de la villa, se lancer sur les routes de Gaule, guidée uniquement par ses visions. Elle commence un voyage qui va l’entraîner beaucoup plus loin qu’elle ne l’aurait cru, dans les forêts de Germanie, les royaumes barbares, puis dans les Empires d’Orient, jusque sur la Route de la Soie… et même au-delà du Temps.

Elle va se découvrir des alliés – et des ennemis – inattendus, elle va changer, se tromper, souvent, apprendre, grandir. Elle va comprendre, aussi, que le Destin aime jouer avec les Oracles.

Dans un monde où vivent encore les anciens dieux païens, les faunes, les dryades, les sylvains, les djinns de feu, les ghoules…

Lors de notre interview avec Charlotte Bousquet, elle nous avait mentionné son coup de cœur pour ton roman Un éclat de givre. Peux-tu nous le présenter ?

un eclat de givreTout d’abord un grand merci à Charlotte Bousquet. C’est une auteur dont j’aime beaucoup les livres, donc qu’elle dise cela d’Un éclat de Givre, ça fait d’autant plus plaisir !

Un Eclat de Givre se déroule à Paris, au vingt-troisième siècle, dans un monde où quatre-vingt-dix pour cent des terres sont devenus inhabitables. Ce Paris du futur est une ville étrange, baroque, foisonnante, qui recrée sa propre mythologie, ses propres légendes. Un Paris qui flirte constamment avec le fantastique, où une vigne modifiée a envahit Montmartre, où des hybrides-sirènes nagent dans la piscine Molitor…

C’est mon premier roman à la première personne, toute l’histoire est vue au travers du héros, au travers des yeux de Chet. Et lui, pour le coup, voit vraiment sa vie comme un roman d’aventures, une quête de fantasy, avec beau chevalier blanc, antre du gnome, forêt maudite , anges, monstres, paradis perdu…

Chet a vingt-trois ans, il chante du jazz en travesti la nuit dans les caves, le jour il enchaîne des petits boulots plus ou moins légaux. Chet est un vrai cœur d’artichaut, qui craque pour les hommes et les femmes. Il est amoureux en secret de son amie d’enfance mais il n’osera jamais le lui avouer. Il flirte avec son gentil pianiste, il craque pour un petit voyou aux yeux fauves, et au code de l’honneur assez particulier… Chet a deux qualités principales : il fonce en pleine connaissance de cause dans les pires ennuis possibles, et il parvient toujours à retomber sur ses jambes, même si certaines blessures sont plus longues à cicatriser d’autres. Certaines aventures le laissent presque en morceaux, mais toujours il parvient à survivre.

C’est mon roman le plus personnel, qui parle de mon amour pour Paris, de ma passion pour la scène – avant d’être auteur j’étais comédienne, et j’avais monté ma propre troupe. Certains passages du livre sont d’ailleurs largement inspirés de mes années de théâtre.

Enfin c’est un roman qui parle d’espoir, avant tout. De l’espoir qui survit au travers des épreuves, qui renaît même dans les heures les plus sombres. C’est cet espoir que j’espère transmettre à mes lecteurs.

Qu’affectionnes-tu particulièrement dans l’écriture de romans de fantasy ?

J’aime sortir de ma carcasse, me mettre dans la peau de d’autres personnages, arpenter d’autres univers – au fond, je vis l’écriture un peu comme je vivais mes rôles quand j’étais comédienne.

Quels sont pour toi les ingrédients indispensables d’un bon roman de fantasy ?

jane eyre Charlotte brontëDe bons personnages avant tout, qui sonnent vrais, qui soient incarnés, sincères, qui aient de la personnalité, des failles, des faiblesses mais aussi des ressources et des forces inattendues. Qui évoluent au fil de l’histoire, qui soient attachants et humains.

Un univers qui emporte le lecteur loin de son quotidien, ensuite. J’aime quand l’auteur accorde de l’importance aux atmosphères, aux sensations, quand il nous immerge vraiment dans son monde et ne se contente pas de le décrire.

Enfin, un bon roman de fantasy, c’est bien sûr une bonne histoire !

Quels sont les livres et auteurs qui t’inspirent en tant qu’auteure et te passionnent en tant que lectrice ?

Vaste question ! Je suis une lectrice vorace, tous genres confondus. Je lis du fantastique, de la science-fiction et de la fantasy, bien sûr – j’apprécie particulièrement la fantasy française, les auteurs mettent beaucoup d’eux-mêmes, de leur personnalité, de leur vécu dans leurs romans. Un de mes premiers et gros coups de cœur dans le genre est le cycle des Crépusculaires, de Matthieu Gaborit.

hades palaceJ’aime lire des livres de toutes les époques, de tous les pays du monde. J’ai du relire plus de vingt fois Jane Eyre, qui a des atmosphères incroyables. J’aime également la littérature maritime, la littérature de voyage, je suis une fan de L’Ile au Trésor de Stevenson ou encore de Typhon de Conrad.
Et je dévore aussi pas mal de polars.

Quel est ton livre préféré ? Peux-tu nous le présenter et nous dire pourquoi il est aussi spécial à tes yeux ?

J’aurais du mal à choisir un livre préféré parmi tous ceux qui me tiennent à cœur… S’il fallait n’en évoquer qu’un, ici, ce serait sans doute Hadès Palace, de Francis Berthelot, un splendide roman fantastique, et l’un des plus beaux livres sur la scène, sur le théâtre, que j’ai lus.

Francis Berthelot est un auteur qui a une voix unique, prenante, émouvante, à la fois sombre et pleine d’humanité, pleine d’espoir. Hadès Palace est un roman qui me suit depuis des années, et qui me touche toujours autant à chaque relecture. Il me donne du courage dans les moments difficiles, et me rappelle toujours la force de la littérature, pourquoi certains livres sont si importants dans nos vies.

————————————————————–

Cette interview vous a donné l’envie d’en savoir plus sur Estelle Faye? Venez échanger avec elle en tête à tête au Bookeen café !

SMO-linktominisite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s